mercredi 26 avril 2017

Mille femmes blanches, Jim Fergus

Après une petite pause, me voilà de retour avec un "petit" pavé de 500 pages...

En 1875, Little Wolf, grand chef Cheyenne, propose au président des États-Unis un marché destiné à définitivement sceller la paix entre les peuples : 1'000 femmes blanches contre 1'000 chevaux. En unifiant ainsi les deux nations, Little Wolf espère assurer l'avenir des Cheyennes, menacé par la conquête des territoires sauvages par les Blancs. Mais sa proposition soulève horreur et scandale ! Hors de question de livrer des femmes à ces sauvages ! 
Pourtant, le Président Grant n'est pas complètement réfractaire à cette idée. Elle permettrait de conquérir ces terres peu sécurisées pour les Blancs... Mais où trouver des femmes volontaires pour aller faire du "camping", se marier et s'accoupler avec des Indiens ? Le plan secret FBI (Femmes Blanches pour les Indiens) se met en place et bientôt une grande vague de recrutement dans les prisons et les asiles commence. A ces femmes enfermées, on leur promet la liberté contre leur engagement à partir épouser ces guerriers. Pour fuir leurs conditions carcérales, des nombreuses femmes acceptent. Quelques femmes libres se joignent également au projet, et les voilà parties pour l'aventure sous protection militaire jusqu'au point d'échange.

Nous suivons donc ces femmes, toutes différentes les unes des autres et parfois hautes en couleurs, dans leur nouvelle vie. Le trajet d'abord et leurs questionnements, leurs peurs et leurs doutes. Puis, l'arrivée chez les Cheyennes et la rencontre avec leurs futurs maris. Enfin, leur adaptation au jour le jour : les traditions qui étonnent, les conditions de vie plus rudes, les guerres entre les clans. 
Le roman est écrit sous forme de journal de l'une des femmes, May Dodd. Enfermée dans un asile par sa famille pour "débauche sexuelle" parce qu'elle vivait avec un homme sans être mariée à lui, elle est prête à tout pour fuir cet enfer et les traitements horribles qu'elle y subit. Dès le départ, elle consigne ce qu'il se passe dans des carnets et continuera à le faire tout du long de sa vie. Courageuse, volontaire, cette aventure est faite pour elle. Elle devient la confidente des autres femmes, celle qui les encourage, les motive.

Historiquement, cet entretien entre Little Wolf et le Président Grant a bel et bien eu lieu, mais aucune trace écrite n'a été retrouvée. De même, les carnets de May Dodd n'ont jamais existé. Ce roman sort donc directement de l'imagination de Jim Fergus et de ses connaissances des peuples Indiens. Toutefois, il est écrit de manière à ce que fiction et réalité se confondent sans cesse, et cela dès l'introduction. En effet, celle-ci est écrite par un journaliste descendant de May Dodd qui s'est lancé dans des recherches concernant son aïeule... Mais cela aussi est imaginé par l'auteur. 

Quoi qu'il en soit, c'est un fantastique roman qui célèbre la différence et l'esprit d'ouverture envers les autres cultures. Drôle, émouvant, dramatique, on passe par toutes les émotions. On découvre un peuple de "sauvages" qui l'est bien moins que certains Blancs... On vibre au son de la musique et on danse autour du feu. On découvre avec horreur les effets de la colonisation sur ces peuples et leurs traditions. 

Magnifique !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire