mercredi 24 mai 2017

La station balnéaire qui attendait la mer, Bertrand Menut

Voilà un drôle de roman bien décalé qui donne le sourire ! 

Dans un monde complétement imaginaire, Bogart a l'habitude des boulots insolites. Sorti de l'université avec un diplôme de la faculté "Scribouillard et sémiotique", il peut répondre à toutes les offres d'emploi qui passent. On retrouve ces diplômés dans des postes de déménageurs de piano, loueurs de costumes, vendeurs de bonbons, marchands de soupe, éleveurs de champions, techniciens vidéo, toiletteurs de chien, garçons de café, figurants de cinéma...
Bogart est donc souvent appelé par l'Office d’accommodation des vieux diplômes lorsqu'un poste quel qu'il soit se libère. Le voilà qui est justement demandé par le patron de l'office pour un nouveau job : gardien de phare. 
Quand la mer se trouve à des kilomètres, c'est un travail pour le moins insolite... Mais de savants scientifiques ont calculé que d'ici quelques mois, la mer serait là, au pied de la ville, la transformant en une station balnéaire. Pour s'y préparer, le maire a décidé de faire construire un bord de mer digne des plus belles stations, ainsi que d'installer un phare. La ville n'a que quelques mois pour se préparer à un changement extraordinaire...

Mais j'ai ri ! L'histoire est complétement loufoque, les personnages fantasques, perchés même mais ô combien attachants. L'auteur semble venir d'un autre monde, et tout est parfaitement normal... 
Décalé et rafraichissant ! 

Roman reçu grâce à l'opération Masse Critique du site Babelio. Merci à eux et aux éditions Paul&Mike ! Après Les naufragés de la salle d'attente, c'est une 2e belle découverte de cette maison d'édition.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire